Cover

Les Etats ont le droit de maintenir leur monopole sur les jeux d'argent. Lejugement a été rendu le 8 septembre par la Cour européenne de justice. La CEJ avait été saisie par bwin, un site autrichien de paris en ligne basé à Gibraltar. La société qui contestait plusieurs condamnations de la justice portugaise avait invoqué le fait que, selon elle, le Portugal bafouait le principe de libre prestation des services. Mais la Cour a estimé que le Portugal avait le droit de maintenir le monopole sur sa loterie nationale, la Santa Casa da Misericordia de Lisboa et d'interdire à bwin d'exercer sur son territoire. Interdiction justifiée, selon la Cour, "par l'objectif de lutter contre la fraude et la criminalité". "C'est un grand jour pour les loteries européennes", s'est félicité Friedrich Stickler, président de l'association European Lotteries, cité par le Figaro. Selon le quotidien français, "au delà du cas portugais", cette décision, très attendue, "pourrait faire jurisprudence".