Cover

"Le gouvernement roumain a donné son feu vert à un décret incroyable", écrit Evenimentul Zilei en Une : les maires n’ont désormais plus de droit de faire des promesses mensongères "pendant la campagne électorale ni pendant leur mandat". Le décret prévoit de sanctionner tout manquement, le plus souvent par une "coupe" dans le budget annuel alloué aux communes par l’Etat. "Adieu autoroutes suspendues [qui passent au-dessus des villages]*, canalisations et gaz dans des villages qui n’ont même pas d’éclairage public", se réjouit le quotidien. Concrètement, le texte impose une meilleure information des citoyens [sur les projets communaux], par des annonces affichées en des lieux spécialement prévus, car "si les citoyens sont informés, les conflits seront évités". Comme l’explique le gouvernement dans son décret : "Nous avons assez de la bureaucratie et de la mentalité des fonctionnaires publics*" !