Cover

" 'Adéu' aux taureaux" : le quotidien El Periódico dit "adieu" en catalan aux nobles bovidés, au lendemain de la dernière corrida qui s’est déroulée en Catalogne, après l’interdiction votée par le Parlement régional en juillet 2010, et qui entrera en vigueur en 2012. Les arènes Monumental de Barcelone ont enregistré une fréquentation maximale, avec la présence du matador-vedette José Tomás, ainsi que plusieurs manifestants pro et anti-corrida.

"Tout démontre que les corridas étaient déjà condamnées et décédées de mort naturelle", écrit El Periódico, car l’organisation de ces spectacles a chuté de 37% ces dernières années dans toute l'Espagne, ajoute-t-il. Le quotidien barcelonais manifeste donc son "étonnement", face a la décision d’interdire ce qui est considéré comme "un droit individuel" — assister ou pas à la corrida selon que l’on l’approuve ou pas — "qui n’aurait pas dû être limité par des raisons politiques". "C'est curieux", note enfin El Periódico, "que la première initiative législative populaire réussie dans l'histoire du Parlement [catalan] soit celle-ci et non pas une autre", au vu des "graves problèmes" auxquels les citoyens doivent faire face en ce moment.