"Le Groenland veut sa propre constitution", annonce Information. Le 6 octobre, pour la première fois dans l'histoire de cette province autonome du Danemark, une majorité importante du Landsting, le Parlement local, proposera de se doter d’une constitution. Territoire d’outre-mer associé à l’UE, le Groenand jouit d'une autonomie renforcée depuis juillet 2009 mais, en vertu d’un référendum consultatif mené en novembre 2008, Copenhague reste en charge de domaines dont la politique étrangère et la justice.

La proposition des députés groenlandais est controversée. Au Danemark, explique le quotidien, l'indépendance de l'ancienne colonie n'est pas du goût de tous. Des facteurs économiques sont notamment en jeu : plusieurs compagnies minières et pétrolières sont très intéressées par l'exploitation des ressources naturelles groenlandaises (or, pétrole), depuis peu exploitables en raison du réchauffement climatique dans la région.