Elections législatives en Lituanie

L’heure de l’alternance

Le vote du 23 octobre a vu l'essor des agraro-Verts et l'effondrement de la majorité sortante, menée par les sociaux-démocrates.

Publié le 26 octobre 2016 à 15:01

Cover

Les élections législatives ont été marquées par la volonté de changement des Lituaniens : l'Union lituanienne agraire et des verts (Lvžs) a en effet remporté à la surprise générale le second tour, le 23 octobre, en obtenant 54 des 141 sièges du Parlement. Elle n'en n'avait qu'un seul dans l'assemblée sortante

Le vote représente également une lourde défaite pour les Sociaux-démocrates, qui n'ont obtenu que 17 sièges (ils en perdent 21), alors que les conservateurs de l'Union de la Patrie, qui étaient arrivés en tête du premier tour, le 9 octobre, en ont obtenus 31 (ils en perdent 2). Le Mouvement libéral a obtenu 14 sièges et Ordre et justice huit (ils en perdent trois).

Le chef du Lvžs, Ramūnas Karbauskis, un riche propriétaire foncier et un industriel de l'agro-alimentaire, "a annoncé qu'il entamera des négociations avec l'Union de la Patrie et les Sociaux-démocrates pour former une coalition, et exclu de discuter avec les Libéraux et les autres partis", rapporte Veidas*. Le nouveau chef du gouvernement devrait être le populaire ministre de l'Intérieur sortant et ex commissaire de police Saulius Skvernelis.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet