Lorsqu'il ont signé le protocole de Kyoto, les quinze pays membres de l'Union européenne de l'époque se sont engagés à réduire de 8% leurs émissions de CO2 entre 2008 et 2012. Cet objectif reste à portée, car ils ont déjà réduit leurs émissions de 5% par rapport à 1990, se félicite El País. Mais deux Etats, l'Espagne et la Grèce, n'ont pas encore rempli leurs obligations, selon les statistiques publiées par l'Agence européenne pour l'Environnement. "Le prix élevé des combustibles, la chute de la consommation de gaz et pétrole, et le climat plus modéré enregistré en Europe ont limité les emission de gaz à effet de serre dans le continent", explique le quotidien madrilène. L'Espagne, cependant, aurait amelioré ses résultats en 2008, avec une chute de 8% par rapport à l´année précédente.