Cover

"Ils veulent faire du Pirée une porte d’entrée en Europe", affirme Ta Nea en Une. "Ils", ce sont les hommes de la China Ocean Shipping Company (Cosco) qui, après avoir racheté une partie du port du Pirée en 2009, "ont exprimé leur intention d’acheter les ports de Thessalonique, Kavala et Alexandroupolis, dans le nord du pays", explique le quotidien grec. En outre, constate le journal, le "manager rouge de Cosco", Wei Jiafu, "s’intéresse au réseau ferroviaire (trains et gares), à l’industrie de la marine marchande, au tourisme, à la construction et à la gestion d’aéroports en Crète et ailleurs". Le "Capitaine Wei" a ainsi été reçu par le Premier ministre Georges Papandréou, qui espère des investissements à hauteur de 3 milliards de dollars, ajoute Ta Nea. "La Grèce devient la porte d’entrée de la Chine en Europe", lui fait écho la Süddeutsche Zeitung qui estime que pour la Grèce, le patron de Cosco "est un rayon d'espoir en ces temps sombres". Toutefois, le journal remarque avec inquiétude que Cosco pourrait bientôt déplacer son siège européen de Hambourg à Athènes.