Cover

La sociale-démocrate Helle Thorning-Schmidt, la sociale-libérale Margrethe Vestager, et la dirigeante d’extrême gauche Johanne Schmidt-Nielsen : le Berlingske présente à sa Une “le Premier ministre & les vainqueurs". Au lendemain des élections législatives remportées par la gauche, le 15 septembre, le quotidien remarque que c’est grâce à ses partenaires que Thorning-Schmidt va devenir la première Danoise à diriger un gouvernement. Car le Parti social-démocrate a remporté moins de sièges qu’en 2007 et, avec 92 sièges contre 87 pour la droite, "la gauche a peut-être gagné, mais c’est une petite victoire", constate le journal.

Le Jyllands-Posten, de son côté, note que même si avec 22 sièges contre 25 auparavant, le Parti du peuple danois (DF, extrême droite) n’est plus en mesure d’assurer une majorité libérale-conservatrice comme c’était le cas depuis dix ans, le résultat de ce scrutin ne peut pas être interprété comme "un vote de confiance à Helle Thorning-Schmidt et à son programme".

La nouvelle majorité pourra-t-elle mettre un terme à l’influence de l’extrême droite sur le débat politique ? Information remarque que les sociaux-démocrates et les socialistes ont adopté la politique d’immigration de la droite. De fait, remarque le quotidien, "Helle Thorning-Schmidt se retrouve, avec Pia Kjærsgaard (la dirigeante du DF), à être le plus ardent défenseur de dix ans d’une politique d’immigration scandaleuse".