Cover

Le Parlement hongrois a adopté le 11 mars une nouvelle modification de la Constitution qui retire l'essentiel de ses compétences à la Cour constitutionnelle.

L'amendement a été voté par 265 voix contre 11 et 33 abstentions, celles du parti d'extrême droite Jobbik. La Fidesz du Premier ministre Viktor Orbán dispose de la majorité des deux tiers. Les socialistes ont boycotté le vote.

Environ 200 personnes ont manifesté devant le Parlement à l’appel de plusieurs partis d’opposition. Puis plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés près du château de Buda pour demander au président János Ader d’opposer son veto à la réforme constitutionnelle. Une autre manifestation est prévue le 15 mars, jour de la Fête nationale.