"Le Parlement européen récompense Fariñas", titre en une El País. Après une réunion à huis clos à Strasbourg le 21 octobre, les chefs des groupes parlementaires se sont accordés pour attribuer leprix Sakharov 2010, d'une valeur de 50 000 euros, au dissident cubain qui a passé les 11 dernières années en prison et a qui a mené plus d'une vingtaine de grèves de la faim contre le régime castriste. Jerzy Buzek, le président du Parlement Européen, a souligné que "Fariñas était prêt à sacrifier sa santé et sa vie pour obtenir le changement à Cuba". Le Parti populaire européen (PPE) a soutenu le choix de Guillermo Fariñas, et le quotidien de Madrid note "*qu'**au Parlement,* *les applaudissements venant du centre-droit contrastaient avec le silence de la gauche*". Un silence "q*ui a ensuite laissé place à un débat sur le '*discrédit*' du Parlement*." Car pour de nombreux députés dont un socialiste espagnol interviewé par *El País* : "*On a décidé de donner le prix à une cause qui est déjà entendue et qui est en train d'être résolue*". C'est la troisième fois, en l'espace de 10 ans, que le prix Sakharov pour la défense des droits de l'homme et de la démocratie est attribué à un dissident cubain.