Cover

"La Commission européenne s’est réveillée", [clame Pravda](http:// http://spravy.pravda.sk/barroso-tlaci-na-orbana-078-/sk_svet.asp?c=A100603_183357_sk_svet_p12), en saluant le volte-face de Bruxelles concernant la loi, votée la semaine dernière à Budapest au grand dam de Bratislava, qui accorde la nationalité hongroise aux Magyars des pays voisins de la Hongrie, parmi lesquels la Slovaquie. La Commission refusait auparavant de s’interposer dans le conflit, affirmant alors que les questions de nationalité relèvaient de la compétence des Etats membres, explique le quotidien. Mais, finalement, suite à la pression de nombreux pays membres, son président, José Manuel Barroso, "a demandé au Premier ministre hongrois Viktor Orbán de discuter avec les Slovaques". Ceux-ci "expriment leur nervosité" car l’affaire ravive les tensions consécutives au traité de Trianon (le démembrement du royaume de Hongrie après la Première Guerre mondiale). A l’occasion du 90e anniversaire de sa signature, le 4 juin, les nationalistes slovaques et hongrois se sont donnés rendez-vous à Komárno, une ville à majorité magyare, près de la frontière hongroise qui, pour un jour, sera la "capitale du conflit slovaco-hongrois", commente Pravda.