Entropa ne choque plus. L’oeuvre de l’artiste tchèque David Černý, qui illustrait l’Union européenne par des clichés sur ses pays membres, a été décrochée du siège du Conseil européen pour être exposée à Prague. Après avoir subi la colère des Slovaques, emballés comme un salami hongrois, ou des Bulgares, représentés comme des toilettes à la turque, les Tchèques ont accueilli Entropa avec humour.

"Entropa n’a pas été créée par David Černý. C’est moi qui l’ai faite avec Jiří Paroubek (le chef des sociaux-democrates) pour endommager l’image du pays“, a ainsi déclaré Václav Havel lors du vernissage, en faisant référence à la chute du gouvernement libéral en plein milieu de la présidence tchèque de l’Union. Cité par Mladá Fronta DNES, l’ancien président et dramaturge a expliqué que la mystification (Černý avait fait croire que l'oeuvre était une création commune de 27 artistes européens) et la provocation font partie “de l’oeuvre d'art moderne, postmoderne et post-postmoderne”.