Cover

"Une vague de chaleur historique", titre Gazeta Wyborcza, aux côtés d'une carte du réchauffement climatique dans le monde. En juin, les températures terrestres et maritimes moyennes ont atteint 16,2 degrés Celcius, une augmentation de 0,68 degrés par rapport à la moyenne de la période 1971-2000. "Cette année, la fin du printemps et le début de l'été ont été les plus chauds depuis 1880", souligne le quotidien, en s'appuyant sur les chiffres du dernier rapport du Centre de recherche océanique et atmosphérique, basé aux Etats-Unis. "L'avenir de l'ère géologique actuelle, l'Anthropocène, au cours de laquelle l'être humain a modifié l'environnement à grande échelle**, ne dépend plus que de nous. Elle peut soit s'avérer éphémère, soit entraîner le millénaire à venir dans un changement climatique durable ".