Cover

"La coalition noire-jaune rayonne",titre le Tagesspiegel au lendemain de la décision du gouvernement de prolonger la durée de service des 17 centrales nucléaires allemandes de 12 ans en moyenne. L’exécutif revient ainsi sur la décision du gouvernement précédent de sortir du nucléaire d’ici 2022, en repoussant l’échéance au milieu du siècle. En contrepartie de ce cadeau dont la valeur oscille entre 50 et 127 milliards d’euros, l'industrie nucléaire devra payer une taxe sur le combustible nucléaire de 1,5 milliard d’euros par an (contre les 2,3 initialement prévus), explique le quotidien. Cela faisait certes partie des promesses de campagne d’Angela Merkel, note le Tagesspiegel, mais, compte tenu de l’hostilité des Allemands vis-à-vis du nucléaire, "la chancelière pourrait bien devoir abréger sa vie politique".