Cover

"La gauche abertzale rejette, pour la première fois de son histoire, toute violence d’ETA",titre le quotidien basque El Correo, au lendemain de la déclaration par laquelle le groupe politique Sortu a affirmé "rejeter et s’opposer à la violence d’ETA dans toutes ses manifestations". Sortu, créé pour prendre la suite de Batasuna, interdit pour sa proximité avec ETA, a fait cette annonce dans la perspective des élections municipales du 22 mai :la loiexige en effet que les partis rejettent explicitement toute violence pour pouvoir y participer. Cette "nouvelle gauche abertzale" devra offrir "davantage de garanties sur sa vocation démocratique", estime dans son éditorial El Correo, qui reconnaît toutefois le progrès remarquables effectués par Sortu pour revenir au sein des institutions et "laisser derrière elle sa trajectoire de connivence avec le terrorisme". Le quotidien rappelle enfin que la Cour suprême espagnole doit encore s’exprimer sur la légalité du nouveau parti.