Cover

"L'Europe est plus préoccupée par le pétrole que par la vie du peuple libyen" : ABC reprend en uneles propos du chef de l'insurrection libyenne, Moustapha Abdel Khalil, dans une interview exclusive accordée au quotidien espagnol depuis Al-Baïda, à 200 km à l'est de Bengazi, le chef-lieu de la révolte. Ancien ministre de la Justice de Mouammar Kadhafi devenu président du Conseil national libyen (le gouvernement insurrectionnel provisoire), Khalil accuse la communauté internationale et l'Europe de se désintéresser des libyens et demande à la communauté internationale de "boucler l'espace aérien" libyen et d'"arrêter les bombardements…rien de plus". Celui qu'ABC qualifie de "rebelle le plus recherché" par le régime — Kadhafi a offert près de 300 000 euros pour sa tête — affirme également que ce dernier "détruira le pays faute de pression de la part de l'étranger".