Cover

"L'indépendance est désormais inévitable",titre The Scotsmanaprès les élections générales écossaises du 5 mai. Le Parti national écossais (SNP), a gagné 69 des 129 sièges du Parlement. C'est la première fois que le SNP, qui réclame la séparation de l'Ecosse du Royaume-Uni, obtient la majorité absolue dans cette assemblée créée en 1999. Le Premier ministre écossais et chef du SNP, Alex Salmond, a déclaré, sans toutefois donner de date pour un référendum sur la scission d'avec le Royaume-Uni : "Mon point de vue est que l'indépendance est plus ou moins inévitable, mais c'est au peuple écossais de décider du timing." Le quotidien d'Edimbourg note qu' "un porte-parole de David Cameron a bien souligné que le Premier ministre britannique ne souhaitait pas du tout un référendum sur l'indépendance et qu'il ne voyait même pas l'utilité d'organiser un tel vote."