Alors que s’achève l’année des commémorations du centième anniversaire de la fin du premier conflit mondial, le mouvement CIVICO Europa, la civic tech européenne Make.org et différentes personnalités lancent dans les vingt-huit États membres de l’Union Européenne une campagne civique et non-partisane de mobilisation et de réappropriation du projet européen par les citoyens: #WeEuropeans.

Le 22 mars 2019, un Congrès des Européens se tiendra au Parlement européen, la Maison des citoyens de l’Union.

Citoyens de tous horizons, artistes, représentants du monde de l’éducation, de la culture, de la science, de l’entreprise, des syndicats et des médias, se réuniront dans le cadre de ce forum transnational pour partager un agenda citoyen issu de la plus grande consultation populaire européenne jamais réalisée.

Cet agenda, qui sera adopté en présence des représentants des différentes familles politiques assis dans la salle à l’écoute de leurs électeurs, sera diffusé à travers une vaste campagne de mobilisation dans tous les pays de l’Union européenne. Il sera soumis à tous les candidats aux élections européennes ainsi qu’aux chefs d’Etat et de gouvernement lors du Conseil européen du 9 mai prochain à Sibiu qui portera sur l’avenir de l’Europe. Nous inviterons les dirigeants politiques à répondre aux préoccupations communes de nos concitoyens et à décider ou non d’en faire un élément constitutif de leurs programmes électoraux.

C’est pour nous la seule méthode participative de très grande ampleur capable d’ouvrir la voie à une refondation démocratique du projet européen qui est à nos yeux le plus grand projet démocratique de notre époque.

Jamais depuis le début des crises, les citoyens de l’Union n’ont eu autant d’exigences vis-à-vis de l’Europe. Ils veulent une Union qui réponde à leurs besoins et ait un impact concret et positif dans leurs vies quotidiennes. Plus que jamais, ils considèrent que des solutions européennes sont nécessaires pour répondre aux grands défis de notre époque qu’aucune de nos nations ne peut relever seule.

Nous voulons une Europe qui nous protège et défende nos valeurs et nos intérêts dans le monde, qui prenne la tête de la lutte contre le changement climatique et mène la bataille du développement durable, qui encourage l’innovation numérique au service des citoyens. Une Europe qui développe une politique migratoire commune et digne et qui garantisse la sécurité de nos frontières. Une Europe qui promeuve la paix, la démocratie, la justice sociale et la prospérité économique.

Pourtant aujourd’hui, s’ils souhaitent plus d’unité et d’efficacité, les citoyens doutent de la capacité et du courage politique des États européens pour continuer à avancer ensemble et créer les conditions d’un avenir positif pour tous. Ils ont le sentiment de ne plus avoir leur destin en main et que l’histoire s’écrit désormais sans eux dans un monde en recomposition dont les évolutions inquiètent.

Partout, les crises favorisent le repli sur soi et la recherche de boucs émissaires. La solidarité entre États, fondement historique de notre Union, est mise à rude épreuve. C’est quand nous avons le plus besoin d’actions communes que la défiance à l’égard des institutions européennes s’installe.

Ce doute est amplifié par le silence des dirigeants politiques, leur absence de vision partagée, les fausses informations sur les réseaux sociaux et l’omniprésence médiatique de forces extrémistes, souvent soutenues par des activistes étrangers, qui opposent citoyens à peuples.

Dans ce contexte, les élections au Parlement européen de mai 2019 s’annoncent différentes des autres : elles nous obligent à un constat de vérité sans concession et à un sursaut démocratique sans précédent. Nous devons retrouver confiance en nous-mêmes et donner une âme à notre Union trop souvent réduite à une technocratie prisonnière de la méthode intergouvernementale.

Nous, citoyens de l’Union, de toutes sensibilités et de toutes origines, nous les Européens, avons la conviction que c’est d’abord nous qui sommes et faisons l’Europe, et qu’il nous faut le rappeler.

Voilà pourquoi nous appelons tous les citoyens d’Europe à se joindre à nous pour écrire ensemble une nouvelle page positive et démocratique de notre histoire commune, et faire pression sur nos représentants afin qu’ils assument leurs responsabilités et se donnent les moyens d’apporter des réponses à la hauteur des défis.

Que tous ceux qui le souhaitent nous retrouvent sans délai sur WeEuropeans.eu et utilisent le hashtag #WeEuropeans.

L’élan civique que nous souhaitons insuffler dépasse les clivages partisans et les silos nationaux. Nous avons besoin de chacun d’entre vous au soutien de notre cause commune.

Européens, reprenons ensemble notre destin en main !