Affaires de rêve, vies de cauchemar

Publié le 31 janvier 2011 à 11:28

Cover

« J’ai passé une journée avec les poisons ethnobotaniques » titre Adevărul, qui a enquêté sur l’expansion spectaculaire des « magasins de rêves » ou « spice shops » en Roumanie. Apparues il y a seulement trois ans sur le marché roumain, les « drogues légales » appelés « ethnobotaniques » et vendues sous la forme de plantes, encens ou engrais « ont rendu esclaves plus de 500 000 Roumains« . Les autorités locales de plusieurs villes ont interdit la vente de ces produits à moins d’1,5Km des institutions publiques, notamment des écoles, mais un des commerçants déclare qu’ »on gagne beaucoup plus d’argent qu’on ne peut se l’imaginer avec ce genre d’affaire« .

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet