Afghanistan : 204 morts et le doute s’installe.

Publié le 17 août 2009 à 10:38

Cover

Ce week-end, le nombre de soldats britanniques morts en Afghanistan a atteint 204 victimes, titre The Daily Telegraph, qui liste en Une les photos des 200 premiers militaires tués. Ce nombre coïncide avec l’annonce par le ministre de la Défense britannique Bob Ainsworth d’une « réduction graduelle des troupes britanniques impliquées dans les opérations à partir de l’année prochaine« . Le ministre a toutefois été accusé de « faux optimisme« , car ses affirmations contrastent nettement avec celles des responsables militaires. Le général Sir David Richards, qui devrait devenir le comandant des forces armées début septembre, a récemment déclaré que la mission pourrait durer encore 30 à 40 ans.

Le Premier ministre et le ministre de la Défense ont promis par ailleurs de résoudre les problèmes concernant l’équipement, particulièrement graves dans une situation où les forces de l’OTAN sont en alerte maximale, à la veille des élections présidentielles du 20 août. Le soutien à une révision de la position britannique en Afghanistan se multiplient au Royaume-Uni, car la mort du 204e soldat britannique pourrait « semer l’incertitude » au sein de l’opinion publique note le colonel RIchard Kemp, commandant des forces britannique en Afghanistan entre 2003 et 2004. Selon un sondage de la télévision Sky, les trois quarts des Britanniques sont persuadés du contraire : on n’a pas encore fait assez en Afghanistan.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet