“Avec la caméra cachée parmi les trafiquants de citoyenneté”

Publié le 27 mai 2013 à 08:40

Cover

Selon une enquête de Jurnalul Naţional, les Moldaves qui demandent la nationalité roumaine doivent payer 100 euros à des intermédiaires qui les aident à établir leur dossier.
Ces révélations sont publiées au moment où les députés roumains examinent une réforme des procédures de naturalisation des Moldaves qui pourrait accentuer le rôle de ces intermédiaires en augmentant le nombre de bureaux traitant ces demandes en Roumanie.
L’obtention de la citoyenneté roumaine permet aux Moldaves d’accéder au marché de travail en Europe. Plus de 320 000 passeports leurs ont été attribués entre 1991 et 2012, et 120 000 demandes sont en attente. En 2012, la justice roumaine a arrêté 40 fonctionnaires et intermédiaires se livrant au trafic de passeports roumains.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet