Cover

Qu'est-ce qu'une bonne éducation ? Est-ce être bon en sciences ? Avoir le bagage suffisant pour trouver un emploi ? Etre aussi bien élevé que la reine d'Angleterre ? Difficile de répondre. Pourtant, selon le Daily Telegraph, le gouvernement britannique a décidé de faire de la "bonne éducation" un droit. Dans son discours au Parlement, la reine Elisabeth II devait dévoiler aujourd'hui le plan du gouvernement pour introduire des "garanties" dans ce domaine, pour les enfants comme pour les parents. Au programme : "une alimentation saine, une vie active et le bien-être mental".

Les parents, poursuit le quotidien londonien, pourront se plaindre directement auprès d'un médiateur civil local, s'ils estiment qu'administrations et écoles n'ont pas rempli ces garanties. Le cas échéant, leur "dernier recours" pourrait être de porter plainte auprès de la justice. L'Association britannique des directeurs d'école et de collège (ASCL) a âprement critiqué ce nouveau plan. "Les directeurs d'école redoutent que ces 'garanties' deviennent la 'charte du pleurnicheur' pour les parents les plus procéduriers".