Cover

"Le gouvernement fait marche arrière sur le Tibet", titre Politiken. Au moment où Barack Obama rencontre le Dalaï Lama, le ministre des Affaires étrangères danoises, Per Stig Møller, a appelé le Parlement à encourager un dialogue pour "assurer une vraie autonomie des Tibétains dans le cadre de la Constitution chinoise et dans le respect de la liberté religieuse et des droits de l’homme". "Le ton a maintenant changé", note Politiken. En décembre dernier, rappelle le quotidien, "*l**e Danemark déclarait être contre l’autonomie du Tibet*". Cette annonce avait été publiée à la veille du sommet sur le climat de Copenhague. Le but était alors "*d'amadouer"* la Chine, fâchée d’une visite du Dalaï Lama au Danemark au printemps 2009.