Cover

"Adieu la santé payée par l'Etat!", écrit Adevărul en Une. [Selon un projet de loi du ministère de la Santé](http:// http://www.legestart.ro/in-actualitate-MS-Proiect-introducerea-mecanismului-coplata-prin-tichetul-moderator-sanatate-518.htm), à partir du 1er juillet chaque patient roumain devra payer de sa poche une partie de la consultation chez le médecin. Seuls les plus démunis et les mineurs seront exemptés de cette mesure, imposée par le Fonds Monétaire International. "Le gouvernement résoudra-t-il ainsi le problème des pots-de-vin dans les hôpitaux?" s'interroge le quotidien bucarestois. Car, "s'il est vrai que cette mesure va bousculer les habitudes de vie du Roumain qui se complait depuis toujours dans le confort des services médicaux gratuits", il n'est pas sûr, note le quotidien, que les 15 millions d'euros annuels que le gouvernement espère ainsi tirer lui permettront d'améliorer la qualité des soins. En manque de personnel médical (la plupart des médecins ayant émigré), la qualité de la médecine roumaine fait régulièrement l’objet de critique.