Cover

Selon une nouvelle loi controversée, quelque 600.000 Roumains pourront récupérer les terres qui leur avaient été confisquées, il y a plus de 20 ans, par le régime communiste, titre en une Evenimentul Zilei. “Les gens réclamaient leurs terres depuis des années, mais on les renvoyaient d’une institution à l'autre”, écrit le quotidien. Les terres qui ne pourront être récupérées par le propriétaire devront être remplacées par un nouveau lot, n'importe où dans le pays. La plupart des terrains concernés par cette mesure étant loués, l’Etat devra par conséquent payer une indemnisation pour déloger le locataire, écrit Evenimentul Zilei. Or, en ces temps de crise, l’argent manque. Aussi, note le quotidien, certains redoutent que les propriétaires de droit cherchent à s’enrichir en réclamant des terrains mieux cotés que leurs anciennes propriétés.