Cover

Les pays de la zone euro confrontés à la faillite de leurs banques devront supporter une grosse partie de leurs plans de sauvetage s’ils veulent recevoir des aides européennes, selon une nouvelle proposition révélée par le quotidien économique. Selon ce texte qui circulait déjà à la fin de l’année dernière parmi les officiels de l’Eurogroupe, les pays en difficulté devraient soit investir dans le fonds de sauvetage des banques, le Mécanisme européen de stabilité, à hauteur de 500 milliards d’euros, soit garantir ce même MES contre quelque perte que ce soit. Beaucoup espèrent que les recapitalisations directes permettront de ne pas alourdir la dette publique des Etats concernés par ces faillites bancaires.