L’Europe menace de sanctionner Google et son usage des données personnelles”, annonce Le Monde. Le 18 février, les agences nationales de protection des données personnelles européennes, réunies au sein d’un “G29”, ont annoncé qu’elles lanceront le 26 février une procédure de sanction à l’encontre du groupe américain.

Les gendarmes européens des libertés informatiques jugent que la politique d’utilisation des données personnelles du moteur de recherche est “non conforme au droit européen”. La Commission française de l’informatique et des libertés, (CNIL), dont le président est actuellement à la tête du G29, avait “enjoint Google à se mettre en conformité avant le 15 février 2013”. Mais face à “la mauvaise grâce de Google”, la vitesse supérieure a été enclenchée.

L’objectif de la procédure est d’aboutir à une sanction “avant l’été”. Si les 27 agences s’entendent, les sanctions seront alors déclinées pays par pays. En France par exemple, la sanction pourrait aller jusqu’à 300 000 euros par service incriminé.