Cover

Selon la dernière enquête de l’OCDE sur le chômage, la fin de la crise n’est pas encore en vue. En particulier au Portugal et en Grèce, qui, avec près de 60% de jeunes sans emploi, “payent un prix très élevé”, écrit De Morgen.

Dans les 18 prochains mois, la situation devrait empirer. Le taux de chômage passera à 11% en France, à 12,5% en Italie et 28,2% en Grèce. Seule l’Allemagne s’en sort bien, avec un taux de chômage qui devrait tomber sous les 5% dans les mois à venir.

L’OCDE exhorte les Etats à davantage intervenir et propose que les gouvernements subventionnent les entreprises qui embauchent des jeunes. Le quotidien qualifie cette proposition de “surprenante”, dans la mesure où l’OCDE s’est toujours fait l’avocate de la dérégulation et d’une diminution de l’intervention étatique.