Cover

Ces trois dernières années, les Etats-Unis ont versé 114 millions d’euros (£100m) au GCHQ, le centre de renseignements électroniques du gouvernement britannique, afin de pouvoir avoir accès à et influencer la collecte d’informations, révèle The Guardian.

La preuve de cette manoeuvre, qui se trouve dans les documents fournis par l’ex consultant de la NSA Edward Snowden, “suscitera des craintes dans le monde entier quant à l'influence que Washington a sur la plus grosse et la plus importante agence de renseignement britannique”, écrit le quotidien.

Le Guardian souligne également que le GCHQ finance la collecte d'informations personnelles via les téléphones portables et leurs applications.