Cover

"Une moitié de bouclier pour Berlusconi", titre la Repubblica au lendemain du rejet partielpar la Cour constitutionnelle de la loi sur l’"empêchement légitime" voulue par le président du Conseil pour se mettre à l’abri des procès pour corruption dans lesquels il est impliqué. Le quotidien explique que selon la Cour, le chef du gouvernement, qui a qualifié ses membres de "gauchistes", ne pourra pas "auto-certifier" son impossibilité à prendre part aux audiences au Tribunal, mais ce sera au juge d’apprécier ses empêchements. La décision de la Cour ne devrait pas modifier l’issue des procès en cours, tous proches de la prescription, ajoute de son côté La Stampa, "ni modifier le climat d’incertitude qui bloque depuis des mois le gouvernement et le Parlement".