Cover

"A bas le service militaire !" : Profil prend parti pour la reforme de l’armée présentée le 17 janvier par les Sociaux-démocrates (SPÖ). A l'image du récentabandon du service militaire en Allemagne, le SPÖ veut en effet remplacer la conscription par une forme de garde nationale de 10 000 hommes censés intervenir en cas de catastrophes, et une armée professionnelle de 22 000 soldats. Pour l'hebdomadaire viennois, le service militaire est obsolète : d'abord, parce qu’il n’existe plus que dans trois pays de l’UE — la Finlande, la Grèce et Chypre. Ensuite, parce qu'avec les nouvelles menaces du terrorisme et de cyberguerre "il est absurde de recruter tous les ans 26 000 jeunes". Difficile de savoir si la réforme sera adoptée : évoquant laguerre civile de 1934 et le coût d’une armée professionnelle (près du double), les conservateurs, qui partagent le pouvoir avec le SPÖ, sont contre.