Cover

"Une vote historique introduit le divorce", annonce The Times of Malta. Le 25 juillet, les députés maltais ont adopté la loi autorisant le divorce et le remariage des divorcés à partir d'octobre prochain, par 52 voix contre 11 et 3 abstentions. Le Premier ministre Lawrence Gonzi a voté contre et seuls trois ministres ont approuvé la loi, qui entérine le résultat du réferendum du 28 mai. 53% des électeurs maltais avaient voté en faveur de la légalisation du divorce. Jusqu'à présent, Malte était l'un des deux pays au monde, avec les Philippines, où le divorce restait interdit.