Ed Miliband : le fossoyeur du blairisme ?

Publié le 27 septembre 2010 à 10:47

Cover

"Le New Labour est mort", titre en une le Daily Telegraph, deux jours après la victoire surprise d'Ed Miliband sur son frère aîné David à la tête du Parti travailliste britannique. Le journal conservateur note que l'ancien ministre de l'Energie a réussi à l'emporter de peu sur l'ancien ministre des Affaires étrangères grâce au soutien des syndicats qui sont traditionnellement affiliés au Labour mais qui ont pris leur distance durant les années centristes de Tony Blair. Suggérant que cette victoire est synonyme " d'un virage à gauche", le Daily Telegraph explique que Miliband envisage "de nouveaux impôts pour les salaires les plus hauts, une attaque contre les banquiers de la City et de nouveaux droits du travail pour les employés. Il refuse de condamner les prochaines grèves et a déclaré qu'il s'opposerait aux plans de la coalition pour réformer les retraites du secteur public."

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet