Angela Merkel : "On est d'accord : on fait un effort tous ensemble pour expulser le Grec"

Lors du Conseil européen extraordinaire du 23 mai, la chancelière allemande a rejeté l'hypothèse des "eurobonds" afin de mutualiser la dette publique — notamment grecque — estimant qu'ils seraient contraires aux traités européens.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet