“Faut-il extrader Hernádi ?”

Publié le 2 octobre 2013 à 09:14

Cover

La Croatie a émis le 1er octobre un mandat d’arrêt européen contre Zsolt Hernádi, le directeur général de la société gazière et pétrolière hongroise MOL. Il est soupçonné d’avoir versé des pots-de-vin à l’ancien Premier ministre croate, Ivo Sanader, déjà condamné à la prison ferme dans cette affaire, explique Népszabadság.
Le 27 septembre, le tribunal croate chargé des dossiers de corruption a ordonné la mise en détention de Hernádi, après avoir réclamé a deux reprises sans succès aux autorités judiciaires hongroises de l’interroger en Hongrie.
Les autorités hongroises ont rejeté ces requêtes, justifiant leurs refus par des raisons de sécurité et par la protection des intérêts nationaux. En janvier 2012, le Parquet hongrois avait classé cette affaire sans suite.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet