Journée cruciale pour un pays sans gouvernement

Publié le 5 janvier 2011 à 08:10

Cover

« Fini de jouer », lance La Dernière Heure. Le 4 janvier, plus de 200 jours après les élections législatives, le conciliateur royal Johan Vande Lanotte a présenté une note sur la réforme institutionnelle de la Belgique, sur laquelle les 7 principaux partis flamands et francophones doivent se prononcer. Un accord institutionnel sur la répartation des pouvoirs entre les régions permettrait de trouver enfin un compromis pour former un gouvernement. Ce 5 janvier est donc « la journée de tous les dangers », estime le quotidien, car un refus de négocier aggraverait la crise que traverse le pays. Principaux acteurs de cet échiquier qui occupe la une du journal : le nationaliste flamand Bart De Wever et le chef des socialistes francophones Elio Di Rupo.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet