La banque selon la Ligue du Nord

Publié le 22 septembre 2010 à 11:27

Cover

"Le conseil d’administration d’UniCredit retire sa confiance à Profumo", titre Il Sole 24 Ore, au lendemain de la démission du directeur général de la première banque italienne, très implantée en Allemagne et en Europe centrale. Le conseil repochait à Alessandro Profumo d’avoir consenti à ce que la Libye devienne le premier actionnaire de la banque sans l’en informer. Le quotidien se demande "Qui a peur d’une banque indépendante ?", en notant que Profumo, rare exemple de patron italien indépendant, avait plusieurs ennemis politiques. A commencer par la Ligue du Nord, dont La Repubblica explique que Profumo s'opposait à ses tentatives pour accroître son influence dans le secteur bancaire.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet