Lors d'un discours en marge du G20 de Brisbane, le 17 novembre, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que l'annexion par la Russie de la Crimée et la déstabilisation de l'est de l'Ukraine "ont remis en question l'ordre de paix européen. Cela inclut la Moldavie, la Géorgie, et si cela continue, alors nous devrons nous poser des questions sur la Serbie et sur les pays des Balkans occidentaux."

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet