“Le mystérieux labyrinthe de Prague”

Publié le 24 mai 2013 à 09:55

Cover

Pour la première fois depuis 22 ans, le Parti civique démocrate (ODS, droite) perd le côntrole sur Prague. Le 23 mai, le conseil municipal a révoqué le maire Bohuslav Svoboda et deux élus de son parti. Deux autres ont démissionné.
Svoboda, réputé pour sa volonté de lutter contre la corruption dans la municipalité, a été lâché par le parti TOP 09 (centre-droit), avec lequel il formait une coalition. Est-ce “une trahison” de la part de TOP qui a liquidé, avec l’aide des sociaux-démocrates et des communiste, une coalition qui fonctionnait, ou est-ce la faute des conflits au sein de l'ODS ?, s’interroge Lidové noviny.
Le quotidien constate que “l'affaire résonne aussi au sein de gouvernement de coalition de centre-droit”. Le Premier ministre Petr Nečas accuse son partenaire, le vice-président de TOP 09 et le ministre des Finances, Miroslav Kalousek d'être responsable de cette affaire.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet