L’extrême droite se renforce au Parlement

Publié le 14 avril 2015 à 09:19

Cover

Le parti d'extrême droite Jobbik a remporté les élections législatives partielles de la ville de Tapolca le 12 avril, et obtenu ainsi son premier siège au Parlement lors d'un scrutin uninominal. Lors des législatives d'avril 2014, elle avait obtenu 24 sièges. Son candidat, Rig Lajos, s’est placé (avec 35,3% des voix), devant le candidat du parti du gouvernement de Viktor Orbán, la Fidesz (34,4%). “La stratégie du parti au pouvoir vient d’être enfoncée, et non plus par la gauche, mais par la droite”, analyse le quotidien de Budapest Magyar Nemzet. Le journal, qui titre en Une sur “Le changement qui vient du côté droit”, croit qu’“il y a dans l’air une odeur de changement de pouvoir”. Dans la course pour les élections législatives de 2018, la Fidesz se voit ainsi déjà menacée par un Jobbik qui n’avait jamais dépassé les 20% auparavant. Pour ce journal plutôt proche de la Fidesz,

même si la masse critique de l'électorat est mécontente des récentes mesures du gouvernement — taxe sur Internet, corruption, rapprochement avec la Russie —, elle ne fait pas encore totalement confiance au Jobbik. Mais il faut reconnaître que, tandis que le discours de l'extrême droite a eu un écho certain, la droite au pouvoir n’a pas réussi à mobiliser.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet