L’héritage de l’argent sale de Jörg Haider

Publié le 3 août 2012 à 13:26

Cover

“Le nouveau costume de la Carinthie”, titre l’hebdomadaire viennois *Der Falter*, faisant allusion au scandale qui met en cause une bonne partie de la classe politique de cette région située à l’extrême sud de l’Autriche.

L’ancienne terre d’élection du populiste de droite Jörg Haider, toujours dirigée par ses proches, découvre ces jours-ci que l’homme, qui est mort en 2008, avait élaboré un système judicieux pour enrichir son parti - le FPÖ [le Parti autrichien de la liberté]- ainsi que son partenaire de coalition, les conservateurs du ÖVP [le Parti populaire autrichien].

La semaine dernière, l’ancien conseiller fiscal de l’ÖVP, Dietrich Birnbacher, a reconnu devant un juge avoir facturé à la Carinthie 12 millions d’euros en 2007 pour une expertise de 8 pages. Celle-ci recommandait la vente de la banque à scandales Hypo Group Alpe Adria à la Landesbank bavaroise. La somme, même réduite de moitié suite aux protestations de la société civile, devait être répartie entre lui, le FPÖ et l’ÖVP.

Pris au dépourvu, le président régional de l’ÖVP, Josef Martinz, a démissioné sur le champ, dans la salle d’audience. D’autres notables locaux risquent de 1 à 10 ans de prison.

L’affaire ébranle la République entière, pourtant riche en affaires, précise le magazine.

Le procès Birnbacher pourrait faire tomber les digues. La police estime qu’un procès pourrait pousser d’autres témoins à déballer la vérité [dans une affaire bien plus importante] sur l’ancien ministre des Finances Karl-Heinz Grasser [FPÖ].

Soupçonné de favoritisme et d'abus de pouvoir, Grasser échappe depuis des années à un procès.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet