“Trois pots-de-vin explosifs”

Publié le 18 décembre 2013 à 12:34

Cover

La brigade financière d’Istanbul a mené un vaste coup de filet le 17 décembre, dans le cadre d’une opération anti-corruption au cours de laquelle trois fils de ministres en poste, un maire du parti AKP du Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, et plusieurs hommes d’affaires proches de l’AKP — plus de 50 personnes en tout — ont été placées en garde à vue, rapporte Hürriyet.
Ils sont suspectés d’avoir versé ou reçu des pots-de-vin, de fraude ou de blanchiment d’argent dans trois enquêtes différentes ouvertes il y a plusieurs mois par le Parquet d’Istanbul.
“Les enquêteurs avaient placé les suspects sous surveillance physique et électronique depuis des mois”, précise le quotidien, qui ajoute que “l’enquête a été menée dans le plus grand secret”, dans ce qui apparaît comme un réglement de comptes entre le gouvernement et les proches de la puissante confrérie du prédicateur Fetullah Gülen.
Cinq hauts gradés de la police d’Istanbul, dont le chef de la brigade financière, ont été démis de leurs fonctions et remplacés le jour même, ajoute Hürriyet.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet