Un paradis pour l’évasion fiscale

Publié le 14 octobre 2011 à 11:24

Cover

« Les Pays-Bas, un paradis fiscal pour de nombreuses multinationales »,titre le Volkskrant, qui reprend uneétude d’ActionAid.L’ ONG, qui a étudié les 100 principales multinationales cotées à la Bourse de Londres, a comptabilisé que ces dernières entretenaient 8 492 filiales à l’étranger, dont 1 330 implantées aux Pays-Bas. Seule l’Etat du Delaware, aux Etats-Unis, accueille plus d’entreprises étrangères. Les Pays-Bas sont un « lieu de transit ou les sociétés peuvent laisser passer leurs revenus vers des paradis fiscaux sans être interrogées », explique le quotidien amstellodamois. Shell et BP, qui « ont plus de 100 sociétés dans les Caraïbes où l’on ne trouve pas une goutte de pétrole », sont particulièrement pointées du doigt. Enfin les Pays-Bas attirent également des artistes, écrit le quotidien, car leurs royalties gagnées à l’étranger n’y sont pas imposées.

Catégories

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet