Actualité Protection sociale en Europe

Un ralentissement et de grandes différences dans les dépenses

La dépense pour la protection sociale dans les pays de l’UE a connu une légère augmentation depuis 2010, révèle le dernier rapport d’Eurostat.

Publié le 3 janvier 2018 à 13:24

Selon le dernier rapport publié par Eurostat en matière de protection sociale, la dépense pour l’Etat-providence est passé de 28,6 % du PIB il y a sept ans à 29 % en 2015. Les chiffres montrent de grandes inégalités entre les pays. “Ces différences reflètent les niveaux de vie, et aussi la diversité des systèmes de protection sociale et des structures démographiques, économiques, sociales et institutionnelles de chaque Etat”, affirme l’agence statistique européenne dans un communiqué.

Ainsi, des pays comme la France destinent 34 % de leur PIB aux retraites, à l’assurance-chômage, aux allocations familiales, à la lutte contre l’exclusion sociale et à la dépendance, alors que la Roumanie ou la Lituanie n’y consacrent que 15 % de leur PIB. Le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas, l’Autriche, l’Italie et l’Allemagne consacrent quant à elles environ un tiers de leur PIB aux prestations sociales.

La différence entre l’affectation des ressources selon les pays s’inverse lorsqu’il s’agit des retraites. Les pays du sud de l’Europe dépensent davantage en proportion que ceux du nord ; la Grèce figure en tête, avec 65,3 % du PIB, suivie de l’Italie et du Portugal :

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi

L’évolution pendant la période comprise entre 2007 et 2015 montre une légère augmentation de la dépense pour la protection sociale dans les pays qui y consacrent une part plus importante du PIB, et un ralentissement auprès de ceux qui y consacrent moins de ressources, notamment depuis la crise économique :

Eurostat explique que parmi les composantes du budget de la sécurité sociale, la majorité des recettes (54 %) provient des cotisations sociales, le reste, de la collecte des impôts au niveau national.

Le rapport montre également quelle est la répartition par secteur des dépenses pour la protection sociale. Les retraites absorbent en moyenne près de la moitié des budgets (45,2 %), suivies de la santé (37,3 %), des allocations familiales (8,6 %), de l’assurance-chômage (4,8 %) et enfin du logement et de la lutte contre l’exclusion sociale (4,1 %).

En termes de dépense pour la protection sociale par personne (mesuré à parité de pouvoir d’achat), le Luxembourg est le pays qui dépense le plus, avec 15 000 euros, suivi par la Norvège et le Danemark, avec près de 12 000 euros.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet