Dans Gazeta Wyborcza, l’écrivain et chroniqueur Jacek Bocheński rend hommage à Leszek Kolakowski, le philosophe polonais le plus influent du XXème siècle, décédé vendredi 17 juillet. « Il a initié et gagné la bataille contre le communisme, mais il l’a combattu à sa manière. Il s’est battu contre quelque chose qu’il connaissait, qu’il avait vécu de l’intérieur et qu’il avait même contribué, pour une courte période, à créer », écrit Bocheński. Kolakowski fut l’un des premiers à défier le communisme et à subir les conséquences de sa fronde (il a fui la Pologne en 1968). « Il était incroyablement courageux », s’extasie Bocheński qui ajoute que Kolakowski fut un modèle pour l’opposition démocratique en Pologne. « Il est resté agnostique jusqu’à sa mort bien qu’il ne s’est jamais considéré comme un ennemi – mais plutôt comme un ami – de la religion. Dans un pays dominé par ceux qui se montrent volontiers opportunistes quant à l’Eglise, son respect éclairé de la religion, de la transcendance et du sacré était tout à fait inhabituel », conclut Bocheński

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet