Adoption précoce pour l’euro

Publié le 14 octobre 2010 à 11:15

L'entrée de la Roumanie dans la zone euro n'est pas prévue avant 2014. Pourtant il n'est pas rare de tomber sur des prix affichés en euros dans les vitrines des magasins ou sur les panneaux publicitaires. Et les Roumains ont pris l'habitude de faire mentalement la conversion entre lei et euros. Comment est-on arrivée à une "économie euroisée ?" se demande ainsi Jurnalul national, selon lequel "au lieu d'arriver à une stabilité économique à travers les moyens classiques", comme en Pologne, la Roumanie a "adopté les repères des économies stables, l'euro et le dollar" afin de combattre l'inflation. Ce processus, poursuit le journal, est la conséquence naturelle de la "dollarisation précédente", lorsque les prix étaient affichés en lei et en dollars. Entre 1997 et 2002, l'utilisation des réserves monétaires en devises stables comme le dollar ou l'euro a été le seul recours possible pour équilibrer l'économie, précise le FMI. Après, "l'eurodollarisation de l'économie" n'a servi qu'à cacher la faiblesse des politiques fiscales, incapables de redresser la devise nationale.

Catégories

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet