Idées Citoyenneté européenne

Appel aux citoyens et aux dirigeants de l’Union pour un pouvoir démocratique européen

A l'initiative de l'association Civico Europa, plusieurs personnalités du monde de la politique, de la culture et de la société civile européennes appellent à donner à l'Union européenne un nouvel élan, afin de renouer le lien entre les citoyens et ses dirigeants pour décider de manière “plus légitime, efficace et rapide.“

Publié le 4 janvier 2021 à 08:00

Nous Européens avons aujourd’hui l’opportunité de faire de l’Union européenne la première puissance démocratique, multinationale et multilingue, bâtie par ses concitoyens et ouverte au monde.

Saisissons-là.

La crise Covid-19 a agi comme un catalyseur de conscience, rappelant combien nos vies sont précaires et nos destins imbriqués. 

Elle a souligné l’importance de l’Europe dans un nouveau monde multipolaire et la nécessité d’être unis et de faire masse pour relever les immenses défis écologiques, économiques, sociaux, sanitaires et de sécurité qui incombent à nos sociétés.

Inscrivez-vous à la newsletter de Voxeurop en français

Elle a également révélé le caractère unique de notre modèle économique et social.

Dans cette période inédite et malgré des tentations puissantes et illusoires de repli sur soi, l’Union a fait le choix du sursaut, tous comprenant la vanité du chacun pour soi. 

Pendant la première vague de la pandémie, les Européens ont osé inventer des nouvelles solidarités, en mettant en place un système collectif de soutien aux entreprises et aux citoyens en situation de chômage, ainsi qu’en imaginant un plan de relance sans précédent par son ampleur, sa philosophie et son conditionnement au respect de l’état de droit. C’est une Union qui apprend des crises pour renforcer sa résilience et mieux protéger ses concitoyens qui s’est fait jour.

Si tout cela nous réjouit, nous sommes également conscients que ces actions et plans n’ont de sens que s’ils servent les intérêts durables des citoyens de l’Union et s’inscrivent dans une perspective de régénération du projet européen. 

Le risque est immense de nous faire imposer des règles et des modes de vie que nous ne souhaitons pas, notamment dans le domaine numérique dominé par quelques plateformes systémiques.

Quelle alternative ?

D’abord nous donner les moyens de réussir la mise en œuvre concrète du plan de relance européen, tout en gardant, entre temps, les systèmes de soutiens aux entreprises ; la prolongation de la couverture de l'aide à l'emploi et au revenu pour toutes les catégories de travailleurs, y compris ceux qui exercent un travail précaire, atypique ou indépendant

Son ampleur financière est majeure mais une vraie réflexion sur la qualité des investissements requis pour avoir un impact fort sur une croissance durable et socialement inclusive, n’a pas eu lieu.

En l’état actuel, les plans de relance nationaux qui sont en train d’être ébauchés et qui seront notamment financés par l’argent européen reprennent des vieux projets patinés de numérique et d'écologie.

Il faut d’urgence corriger le tir et mieux associer les partenaires sociaux ainsi que les citoyens aux choix à mettre en œuvre, tout en favorisant les investissements à dimension véritablement européenne, capables de forger un Nouveau Pacte Européen, comprenant un Green New Deal ambitieux.

C’est la réussite de ce plan qui rompra la défiance entre les Etats frugaux et les Etats dépensiers et créera les conditions d’un vrai budget européen dans la durée, seul à même de faire de l’Europe une puissance économique, écologique et culturelle du XXI siècle.  

Ensuite, il s’agit de faire de la Conférence sur le Futur de l’Europe une expérience de réelle participation démocratique citoyenne.

Son ambition doit être claire : bâtir une vision prospective, audacieuse et partagée de notre avenir pour les décennies qui viennent. 

L’expérience WeEuropeans qui a touché 38 millions de citoyens dans 27 pays et en 24 langues, montre une véritable appétence des citoyens européens à participer à la définition de notre futur commun au travers d’une nouvelle forme de démocratie participative et délibérative continue, qui complète nos démocraties représentatives.   

Seul ce nouvel élan démocratique, qui engendre une véritable citoyenneté européenne, pourra façonner une Union de bien-être, de vivre ensemble et de paix, qui apporte des perspectives à chacun. Une Union qui, en mobilisant citoyens, Etats, collectivités publiques et partenaires sociaux, saura apporter des solutions concrètes à la montée des inégalités et du chômage, qui contribue à la préservation de la planète, qui garantit et défend ses valeurs fondamentales d’unité, de liberté, de solidarité et de démocratie.

L’urgence aujourd’hui est de nous donner les moyens de décider de manière plus légitime, efficace et rapide. Cette capacité de décision est indispensable alors que s’accélèrent les transformations technologiques et le rééquilibrage entre les grandes puissances mondiales.

Les traités actuels permettent de passer, dans certains domaines, de la règle de l’unanimité à celle de la majorité qualifiée. 

Appliquons dans les plus brefs délais le vote à majorité qualifiée à la totalité des politiques et actions de l’Union.

Passons d’un système de faible collaboration à un projet de construction commune!

Nous regrettons le départ de nos amis britanniques et nous sommes convaincus que s’établira avec Londres une relation spéciale et extrêmement dense. 

Mais, si l’on doit tirer un enseignement de leur adhésion et de leur départ, c’est que plus on accepte d’exceptions pour un Etat membre, moins il croît à l’unité et à la solidarité européenne.

Le moment est sans doute venu de faire de l’unité de notre Union une vraie réalité.

Soyons clairs : cela ne sera possible que si nous valorisons véritablement notre diversité et les apports culturels, économiques, sociaux et historiques de chacun.

Ayons enfin l’audace de mettre la culture au cœur du logiciel européen pour redevenir ce lieu majeur de la création mondiale capable d’attirer les meilleurs talents du monde.

Mais, encore une fois, cette nouvelle étape européenne ne sera possible que si chaque citoyen s’approprie le projet européen grâce à l'institutionnalisation d’un processus de démocratie délibérative en continue, transparent, inclusif et garantissant une mise en œuvre concrète des décisions prises. C’est une condition essentielle pour faire de l’Union le projet de toutes et tous !

La fenêtre d’opportunité est étroite mais le contexte est favorable au niveau européen et mondial.

Notre responsabilité collective est immense. 

Coalisons les millions de bonnes volontés citoyennes des quatre coins de notre Union qui sont prêtes à s’engager tant qu’il est encore temps.

 

Signataires:

A l’initiative des Co-Presidents de CIVICO Europa, Guillaume Klossa, ancien sherpa du groupe de Réflexion sur l’avenir de l’Europe (Conseil européen) et ancien Directeur de l’Union européenne de Radiotélévision, et Francesca Ratti, ancienne Secrétaire Générale adjointe du Parlement Européen:

László Andor (HU), Economiste, ancien Commissaire européen;

Lionel Baier (CH), Réalisateur;

Brando Benifei (IT), Député européen groupe S&D, Président du Groupe Spinelli;

Massimo Cacciari (IT), Philosophe, ancien Maire de Venise et ancien Député européen;

Jasmina Cibic (SI),  Artiste;

Daniel Cohn-Bendit (FR/DE), ancien Président du groupe des Verts au Parlement européen;

Jože P. Damijan (SI), Economiste;

Axel Dauchez (FR), Fondateur de Make.org ;

Philippe de Buck (BE), ancien Directeur Général de Business Europe;

Paul Dujardin (BE), Directeur Général de BOZAR; 

Pascal Durand (FR), Député européen, groupe Renew ;

Anthony Ferreira (FR), Secrétaire Général de CIVICO Europa;

Michele Fiorillo (IT), Philosophe, Coordinateur du réseau CIVICO Europa;

Cynthia Fleury (FR), Philosophe;

Markus Gabriel (DE), Philosophe;

Costa-Gavras (FR/GR), Réalisateur;

Felipe González (ES), ancien Premier Ministre, ancien Président du groupe de Réflexion sur l'avenir de l'Europe (Conseil européen) ;

Sandro Gozi (IT), Député européen groupe Renew Europe, Président de l'Union des fédéralistes européens (UEF), ancien Ministre des Affaires européennes;

Ulrike Guérot (DE), Politologue, Fondatrice de European democracy Lab ;

Danuta Hübner (PL), ancienne Commissaire européenne, Députée européenne, groupe PPE ;

Aleksander Kwaśniewski (PL), ancien Président de la République;

Philippe Lamberts (BE), co-Président du groupe des Verts/ALE au Parlement européen;

Jernej Lorenci (SI), Metteur en scène de Théâtre;

Robert Menasse (AT), Écrivain européen en langue allemande;

Jonathan Moskovic (BE), ancien Coordinateur de G1000, Conseiller pour l’innovation démocratique;

Stojan Pelko (SI), ancien Secrétaire d'État à la Culture;

Janez Pipan (SI),  Metteur en scène de Théâtre;

Rosen Plevneliev (BG), ancien Président de la République;

Janez Potočnik (SI), ancien Commissaire européen;

Sneška Quaedvlieg-Mihailović (NL/RS), Secrétaire générale d'Europa Nostra ; 

Nina Rawal (SE), fondatrice de "Emerging Health Ventures" ;

Maria João Rodrigues (PT), Présidente de la Fondation européenne d'études progressistes (FEPS), ancienne Député européenne;

Petre Roman (RO), ancien Premier Ministre;

Yvan Sagnet (CM), Écrivain, Fondateur de l'Association NoCap ;

Fernando Savater (ES),  Philosophe; 

Roberto Saviano (IT), Écrivain; 

Elly Schlein (IT), Vice-Présidente de la Région Emilie-Romagne, ancienne Députée européenne ;

Andreas Schwab (DE), Député européen, groupe PPE;

Gesine Schwan (DE), Présidente de la Plateforme de Gouvernance Humboldt-Viadrina;

Daniela Schwarzer (DE), Directrice du Conseil Allemand des Relations Extérieures (DGAP);

Denis Simonneau (FR) Président d’EuropaNova;

Claus Haugaard Sørensen (DK), ancien Directeur Général de la Commission européenne; 

Farid Tabarki (NL), Fondateur de Studio Zeitgeist; 

Danilo Türk (SI), ancien Président de la République, Président du Club de Madrid-World Leadership Alliance;

Guy Verhofstadt (BE), ancien Premier Ministre, Député européen groupe Renew Europe; 

Boštjan Videmšek (SI),  Journaliste, Ambassadeur du Pacte Climatique de l'UE;

Vaira Vīķe-Freiberga (LV), ancien Président de la République;

Cédric Villani (FR), Mathématicien, médaille Fields, Député;

Pietro Vimont (FR/IT), Membre Fondateur de CIVICO Europa;;

Luca Visentini (IT), Secrétaire Général de la Confédération européenne des syndicats;

Sasha Waltz et Jochen Sandig (DE), respectivement Chorégraphe et Directeur de la  Sasha Waltz  Company;

Alenka Zupančič (SI), Philosophe;

Samuel Žbogar (SI), Chef de la délégation de l'UE à Skopje, ancien Représentant spécial de l'UE au Kosovo, ancien Ministre des Affaires Etrangères;

Slavoj Žižek (SI), Philosophe.

Il est possible d'adhérer à cet appel sur le site: www.civico.eu 

Contact: guillaume.klossa@civico.eu - francesca.ratti@civico.eu


Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet