Aube dorée touchée mais pas coulée

Les autorités grecques ont frappé un grand coup en arrêtant les leaders et plusieurs militants de la formation néo-nazie, suspectés de meurtres. Mais ce coup de filet ne résout pas les problèmes du pays, sur lesquels prospère le parti.

Publié le 30 septembre 2013 à 11:20

Quand il s’est enfin décidé à agir contre le parti néonazi Aube dorée, le gouvernement du Premier ministre Antonis Samaras a surpris tout le monde par sa rapidité et sa détermination. Cette confrontation directe s’était faite attendre. Jusqu’au meurtre du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas, le 18 septembre dernier, commis par un homme qui a avoué être membre d’Aube dorée, le groupe semblait jouir d’une impunité totale.
Nous comprenons aujourd’hui que les autorités ont le mouvement à l’œil depuis un moment, et qu’au fil des mois, ses dirigeants et ses membres se sont trouvés impliqués dans un nombre croissant de délits.
L’intervention tardive contre Aube dorée a été payée au prix fort, dont plusieurs assassinats auxquels certains de ses membres auraient participé et la honte qui a ainsi rejailli sur la réputation de la Grèce, car notre société donnait l’impression de tolérer le chauvinisme et la violence. En revanche, quand ils sont entrés en action, le gouvernement, la police et les autorités judiciaires l’ont fait avec célérité et assurance. C’est une preuve de courage politique, parce que des voix se sont vigoureusement élevées, au sein du parti de Samaras, pour appeler à la tolérance envers l’extrême droite dans l’espoir d’en séduire les partisans. Et cette confrontation a aussi fait beaucoup pour redonner foi dans les institutions du pays et dans l’Etat.

Une première étape essentielle

Les enjeux sont énormes. [[La démocratie doit prouver que quand elle se défend contre ceux qui sont prêts à la saper, elle le fait dans un esprit de justice et de transparence]]. Le processus doit clairement montrer que ce sont des crimes que l’on poursuit, pas des idées (aussi répugnantes et étrangères soient-elles à notre société, ce qui est le cas). Il faut également que l’on puisse voir que les autorités s’acquittent convenablement de leur tâche, qu’elles s’appuient sur une argumentation solide. Sinon, leur intervention contre Aube dorée risque de passer pour un pogrom politique qui ne pourra que rendre service au groupe une fois passée la première onde de choc parmi ses fidèles. Il faut que la loi soit appliquée dans toutes les situations, sans exception, et que l’on puisse en être témoin. C’est ce dont a besoin la société en ces temps de grande incertitude.
L’arrestation des dirigeants d’Aube dorée ne peut qu’avoir de profondes répercussions sur la vie politique grecque. Aussi tard qu’il ait agi, le gouvernement l’a fait avec courage et efficacité. Il a endossé ses responsabilités et devra faire face aux conséquences. Reste à savoir comment les formations de l’opposition réagiront : se montreront-elles aussi courageuses et responsables, ou feront-elles tout leur possible pour en tirer parti à court terme ?
La crise a révélé au grand jour bien des problèmes dans notre pays. L’ascension d’Aube dorée est le plus grave, mais surtout, il a nettement contribué à détourner l’attention des difficultés fondamentales que connaissent notre économie, notre administration et notre société.
Le respect de la loi, le regain de crédibilité des institutions, l’impression que nous avons un gouvernement sérieux aux commandes, ce sont là autant d’étapes essentielles pour l’avenir. Mais nous n’en sommes qu’au début. Le redressement de la Grèce est la responsabilité de tous, de chaque citoyen comme des partis politiques du pays. Nous ne pouvons plus nous offrir le luxe de nous laisser distraire.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet