Dessin de presse Europe-États-Unis

Chacun pour soi

Publié le 30 mai 2017 à 10:12

Au lendemain du sommet de l'OTAN du 26 mai et du G7 de Taormine, en Sicile, des 27-28, tous deux marqués par de profondes divergences entre les dirigeants européens et le président américain Donald Trump, Angela Merkel a affirmé que "les temps où nous pouvions totalement nous reposer sur d’autres sont en partie révolus. Nous, les Européens, nous devons vraiment prendre en main notre propre destin."

Ce constat signifie que, selon la chancelière allemande, il est désormais difficile de compter sur le traditionnel allié américain, ou sur le Royaume-Uni post-Brexit, dans la coopération internationale.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet