Slovaquie : Un petit sursaut démocratique

14 juin 2010 – Presseurop SME

Cover

"Robert Fico a gagné, mais il est fini", commente SME. Les élections slovaques du 12 juinont révélé le même paradoxe que les récents scrutins tchèque et néerlandais : le vainqueur ne gagne pas vraiment. Le parti du Premier ministre sortant, le SMER, a obtenu presque 35% des voix mais ne devrait pas pouvoir former un gouvernement. Le quotidien de Bratislava annonce que "le nouveau Premier ministre sera probablement Iveta Radičová". Le SDKÚ-DS (centre-droit) qu’elle dirige sera associé à trois autres partis, dont MOST-HID, une formation multiethnique composée de Hongrois et de Slovaques. Pour l’hebdomadaire tchèque Respekt, "la grande victoire de la Slovaquie" est la défaite du parti nationaliste de Vladimír Mečiar, une défaite qualifiée de "moment historique". Robert Fico, l’ancien Premier ministre, qui a isolé le pays dans les années Quatre-vingt-dix et alimenté le conflit avec les Hongrois, sera absent du Parlement pour la première fois depuis les premières élections démocratiques de 1990. Certes, rappelle Respekt, le nationalisme et le populisme ne sont pas complètement battus, mais "les élections montrent que le pays a la capacité de se régénérer et que les gens protègent la démocratie."

Une erreur factuelle ou de traduction ? Signalez-la